La maison de repos bientôt un produit de luxe en Wallonie ?

Au cours des cinq dernières années, la hausse nominale des prix en maison de repos a atteint, en Wallonie, 26,4% en moyenne et même 32,1% dans le secteur privé, soit nettement plus que l'inflation (8%) pour la même période, selon une analyse de la fédération des CPAS wallons publiée ce mercredi.

MSF aide les victimes fuyant la Syrie

Médecins sans frontières a débuté lundi des activités médicales en Irak, à la frontière avec la Syrie, pour les habitants du nord-est syrien qui continuent de fuir le conflit, indique mardi dans un communiqué MSF Belgique.

Vaccination contre le HPV : Succès, échecs et catastrophes

Reinhard Barth

La vaccination contre le HPV pourrait potentiellement éliminer le cancer du col de l'utérus. Mais les taux de vaccination à l'échelle mondiale restent étonnamment bas. Dans certains cas, les médecins doivent lutter contre la peur et la désinformation du public concernant le vaccin.

Contraception : Ce que les femmes veulent et ce qu'elles utilisent

Reinhard Barth

Une enquête menée pour évaluer les attitudes vis-à-vis des contraceptifs chez les femmes originaires de différents pays d'Europe occidentale et d'Amérique centrale et du Sud met en évidence des différences importantes entre les pays tant en termes d'activité sexuelle qu'en termes de choix de contraceptifs (1).

Hormonothérapie substitutive

Reinhard Barth

L'hormonothérapie substitutive (HTS) chez les femmes ménopausées peut être sûre et bénéfique si l'on traite la bonne patiente par les bonnes hormones. Telle est la conclusion d'une conférence spécialisée donnée par le Prof. Dr Alfred Mück de l'université de Tübingen et de la Capital Medical University Beijing lors du congrès de l'ESG qui s'est tenu à Vienne.

Le stress psychologique peut provoquer des troubles menstruels

Reinhard Barth

Le stress psychologique et le stress physiologique influencent tous deux la durée du cycle menstruel. Tels sont les résultats d'une étude longitudinale suisse incluant près de 300 femmes et englobant des données obtenues sur plus de 1 200 cycles.

Insuffisance ovarienne prématurée (IOP) : le diagnostic précoce est crucial

Christophe Vandenbussche

L'insuffisance ovarienne prématurée (IOP), ou ménopause précoce, est définie comme la perte de la fonction ovarienne avant l'âge de 40 ans. Dans le cas de l'IOP, les ovaires perdent leurs follicules pour des raisons inconnues et, par conséquent, cessent de produire des hormones. L'IOP iatrogène résulte de l'ablation chirurgicale des ovaires à la suite d'un cancer. L'IOP peut être traitée par une hormonothérapie, mais selon le professeur Nick Panay, il est essentiel de poser le diagnostic le plus tôt possible. Un diagnostic précoce permet d'éviter une diminution de la qualité de vie à court terme, ainsi que des problèmes liés aux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires ou d'ostéoporose à long terme. On estime que l'insuffisance ovarienne prématurée idiopathique touche 1 à 2 pour cent de la population féminine.

Effets du remplacement de la testostérone sur la sécurité cardiovasculaire chez la femme ménopausée

Christophe Vandenbussche

Chez la femme comme chez l'homme, la fonction sexuelle dépend de la testostérone. Dans certaines situations, la production de testostérone s'arrête chez la femme, soit à la suite d'un processus normal de ménopause, soit à la suite d'un traitement médical (p. ex. ovariectomie). Un remplacement de la testostérone est justifié chez ces femmes afin de préserver la qualité de vie. Des études menées dans la population masculine ont montré qu'un déficit en testostérone accroissait le risque de diabète et de maladies cardiovasculaires. Selon le professeur John Stevenson, le taux de testostérone doit également être maintenu dans des valeurs physiologiques chez la femme. Cet objectif peut être atteint en complétant une hormonothérapie substitutive individualisée par de la testostérone. Le professeur Stevenson souligne aussi que la recherche dans ce domaine est encore limitée.

La santé mentale dans un épais brouillard

Après le Livre noir de la Santé mentale à Bruxelles suivi du Livre blanc riche de solutions proposées par les médecins généralistes bruxellois (lire jdM n°n°2531 et 2590), le KCE (Centre d'expertise des soins de santé) s'est penché sur la santé mentale pour les adultes dans l'ensemble du pays. Faute de statistiques et de chiffres fiables et centralisés, le KCE ne peut que constater le brouillard qui entoure ce pan important de la santé publique dans notre pays. Les experts recommandent de clarifier les points d'accès pour les malades, de renforcer l'offre de soins (psychiatres, psychologues, généralistes...) et de centraliser les chiffres et les statistiques au sein d'un portail unique.

Maggie De Block sous pression

Nicolas de Pape

Même si cela arrive de temps à autre, il n'est pas si courant qu'un budget en bonne et due forme proposé par le Comité de l'assurance ne passe pas la rampe du Conseil général. D'autant plus, en raison de l'abstention vraisemblable des cinq représentants du gouvernement.