Ce regroupement doit faire face à la réduction des moyens octroyés par le gouvernement fédéral au secteur et constitue une réponse au "Pacte d'Avenir" conclu entre la ministre de la Santé publique Maggie De Block et les organismes assureurs. Ce pacte exige notamment que chaque mutualité ait un minimum de 75.000 membres titulaires.

Les trois anciennes mutualités regroupent ensemble 125.000 affiliés, 240 employés et 71 points de contacts dans toute la Wallonie. La fusion n'entraîne aucun licenciement.

La Mutualité Neutre espère offrir un meilleur service de proximité et renforcer ses compétences.