LN24: allô la Terre?

Nicolas de Pape

Il est toujours agréable de voir arriver un nouveau média. C'est donc sincèrement, que les " professionnels de la profession " ont accueilli la naissance d'une nouvelle chaîne de télé de news en continu, LN24 (Les News 24). Ce projet représente entre 35 et 40 emplois et est soutenu par quatre partenaires privés : Belfius, Besix, Ice-Patrimonial et Gilles Daoust (CEO de Daoust et Title Media).

Macs: on est tous passés par là...

Dr Ahmed Goubella

Les études de médecines ne sont pas simples tant par la longueur du temps à y consacrer ainsi que par la largeur de l'éventail de savoirs à acquérir, l'adaptativité en ligne de mire.

L'ordre imaginaire des soins de santé

Dr Jean Creplet

Dans " Consentement éclairé et marchés captifs " ( jdM n°2573 du 07/02/2019), je parlais du malade âgé fragile pressé d'accepter une intervention sans en saisir la nécessité. Faire confiance ou attendre ? Il demande conseil à des proches qui s'informent auprès de leurs médecins. Ceux-ci sont captifs de la confraternité comme de la prudence dans l'art de donner des avis de loin. Mais ils peuvent expliquer les points forts de la décision.

Suppléments : Attention à la rupture

Dr Gilbert Bejjani

L'étude présentée par Solidaris sur les suppléments d'honoraire est intéressante à plusieurs égards. Même si c'est une extrapolation des données récoltées sur les attestations de soins, l'étude éclaire et cette transparence est importante pour les patients.

Au suivant

Nicolas de Pape

Réseaux hospitaliers, postes de garde médicaux en médecine générale, révolution digitale, approche qualité, réforme de la nomenclature: la liste des chantiers ouverts par Maggie De Block n'est ici pas exhaustive. Et amène cette réflexion lancinante: bonne chance pour celui ou celle qui devra implémenter tout cela et poursuivre "l'oeuvre" du Dr De Block.

Mutualités et suppléments d'honoraires : une vision manichéenne

Dr Jacques de Toeuf

L'article 35 de la loi sur les professions de santé stipule la libre fixation du montant des honoraires par le médecin sans préjudice des taux fixés par la loi ou des conventions. La loi Inami précise ce qu'est l'honoraire conventionnel, et attribue au conseil des ministres le pouvoir de définir le montant des tickets modérateurs. La différence entre l'honoraire conventionnel et les tickets modérateurs, c'est le remboursement par l'assurance maladie. Parler de suppléments, c'est en fait un glissement sémantique d'origine comptable étant donné qu'on devrait parler d'honoraire libre et d'honoraire conventionnel.

L'hôpital, centre de jardinage des marguerites

Henri Anrys

Bonne nouvelle ! Désormais, la ministre l'a décidé, le patient sera au centre des soins. Jusqu'à présent, on ne sait pas où il était. Je dois être une exception, mais j'avais toujours cru, quand j'étais opéré ou que je consultais, que tous les soignants s'occupaient de moi, m'ouvraient, recousaient, me donnaient les médicaments adéquats et, c'est le comble, que les soignants me demandaient mon accord.

" Le malade ne va pas bien, vous savez... "

Dr Jean-Louis Vincent

L'état de santé de Monsieur D. en chambre 432 se dégrade, et cela va de mal en pis. L'infirmier(e) est inquiet(e), mais personne n'est disponible. Le chirurgien a bien été appelé, mais il termine une petite intervention et il a bien promis qu'il viendrait voir dès que c'est fini...

Et les vieux médecins ?

Vincent Claes

Samedi, un médecin " senior " m'interpellait en déclarant qu'il soutient totalement les revendications des spécialistes en formation qui se plaignent avec vigueur de leurs conditions de travail et de formation ( lire en pages 2 à 4) tout en me racontant qu'à " son époque, les horaires de travail et de garde étaient encore plus lourds et que c'était tout de même très formateur ".

Après le scoring qualité, voici le scoring financier

Karolien Haese

" Le rating pour emprunter bon marché " a été publié dans le jmHospitals, le 19 mars dernier, jour où Antares Consulting présentait son rapport annuel au siège d'ING. Après le rapport Maha (Belfius), le rapport Antares complète l'image de la situation financière des hôpitaux belges, en analysant les facteurs de risques financiers dont, cette année, l'impact de la transversalisation des soins pour une prise en charge plus intégrée.

Pourquoi le climat nous intéresse en tant que médecins

Dr Egmont Ruelens

Une série de médecins des maisons médicales de Gand avaient lancé un appel à participer le vendredi 15 mars aux actions prévues pour le climat. " Nous avons redistribué notre travail de cette journée-là afin de pouvoir faire entendre notre voix et de façon à ce que la continuité des soins pour les patients reste garantie."

L'IA, le big-data et les médecins

Dr Gilbert Bejjani

Réussir le défi d'une médecine intégrée, passe par un meilleur usage des technologies digitales. J'écrivais récemment que : " Intégration digitale et intégration des soins vont de pair ".

Mars attacks

Laurent Zanella

Petit retour dans le temps, trois ans jour pour jour, à Érasme. " Lors des attentats, les ambulances sont arrivées sans crier gare. Et on n'était pas préparé ", explique le Pr Jean-Louis Vincent. " Il y a eu du cafouillage dans le triage. On nous annonçait des blessés légers et on a eu quatre blessés urgence zéro ", ajoute le Dr Jacques Créteur, chef de service des soins intensifs.

Libérez Rascar Capac

Dr Carl Vanwelde

La sonnerie du téléphone interrompt une consultation qui s'alanguit : un patient âgé, au retour d'un lointain périple en Afrique du Sud, tient à témoigner sa gratitude pour l'avoir aidé à réaliser ce voyage inimaginable il y a quelques mois à peine. Il se porte actuellement fort bien et cherche avec émotion les mots pour l'exprimer. Ce témoignage ordinaire est un rayon de soleil dans la journée du médecin, donnant un sens à la prise de risque permanente que constitue toute prise en charge thérapeutique.

Hi-Tech

Découvrez notre application

Nous avons le plaisir de vous annoncer que l'appli du Journal du Médecin a été renouvelée récemment. Ceci afin d'assurer un fonctionnement stable de l'application sur iPad et iPhone (nouveau) et pouvoir à l'avenir soutenir de nouvelles fonctions. L'ancienne version de l'application ne sera bientôt plus soutenue.